couverture de Bretagne aquarelles

Bretagne aquarelles

Fabrice Moireau (aquarelliste), Yann Queffélec (auteur)

Collection :

290 x 150 mm — 96 pages — 30
ISBN : 978-2-87868-228-1

« Le pays qui fait face à la mer », ou Armorique, c’est ainsi que les gaulois ont baptisé la Bretagne dans l’antiquité.
Chahutée par la Manche et l’Atlantique sur trois de ses flancs, la péninsule bretonne occupe la majeure partie du Massif armoricain, qui s’étire des pointes du Finistère aux rives de la Seine normande.
Les granits sont les roches reines de la région, emblématiques de sa géologie et de sa culture. Églises, manoirs, fermes et calvaires sont souvent faits de ce minéral, parfois sculpté jusqu’à la dentelle. Partout dans les campagnes, des chemins et des champs sont émaillés de blocs de granit empilés, dressés, alignés…
Sillonnant cette terre de la pointe du Raz aux Landes de Lanvaux et du golfe du Morbihan à la baie du Mont-Saint-Michel, Fabrice Moireau et Yann Queffélec dressent, au pinceau, au crayon et au stylo, un magnifique portrait de la Bretagne.

Fabrice Moireau

Fabrice Moireau, né en 1962, est diplômé de l’École nationale supérieure des Arts appliqués et des métiers d’Art. De ses nombreux voyages, il rapporte des carnets de croquis qui sont des témoignages culturels et ethnographiques. Passionné par l’architecture, les jardins et les plantes en général, son ambition est de traduire, par l’aquarelle, la subtilité des jeux de lumière et de l’atmosphère d’une rue, d’un paysage.

Yann Queffélec

Fils de l’écrivain brestois Henri Queffélec, Yann Queffélec est né le 4 septembre 1949. Paru en 1981, son premier livre est une biographie du compositeur hongrois Béla Bartók. Après un premier roman très remarqué sur la guerre d’Algérie, Le Charme noir, paru en 1983, Yann Queffélec reçoit le prix Goncourt en 1985 avec Les Noces barbares, roman traduit dans le monde entier. Il a publié depuis quarante ouvrages dont une biographie d’Eric Tabarly, et vingt-cinq romans. Il est également l’auteur du Dictionnaire amoureux de la Bretagne (Plon-Fayard, 2013) et de L’Homme de ma vie (éditions Guérin, 2015, prix des Hussards).
Chroniqueur littéraire au Nouvel Observateur, Yann Queffélec est aussi membre du corps des Écrivains de marine fondé en 2003 par Jean-François Deniau.
À travers ses romans et récits, Yann Queffélec scrute les misères et grandeurs de la comédie humaine.

À voir aussi