couverture de Paris aux cent visages

Paris aux cent visages

Jean-Louis Bory (texte), Damien Chavanat (illustrateur)

Collection :

235 x 165 mm — 72 pages — 19,50
ISBN : 978-2-87868-253-3

Paris, juste ciel ! ce n’est pas seulement les cafés-terrasses où les  consommateurs assis se mêlent aux passants qui passent, ni les cabarets de Montmartre. Paris est comme Hercule – que la légende compte d’ailleurs au premier rang des fondateurs de la ville. Il a sa tunique de Nessus. C’est sa réputation. Tout se passe comme si Paris était une création du Second Empire et que son histoire se soit bloquée, figée, gelée, lac bleu du pôle, avant la Grande Guerre, celle du 1914-1918. Paris a pris la pose, attention ! le petit oiseau va sortir, c’est Napoléon III et Offenbach, clac ! le petit oiseau est sorti, c’est la Belle Époque.

Jean-Louis Bory

Jean-Louis Bory (1919-1979) était enseignant, écrivain, journaliste et scénariste. Son roman Mon village à l’heure allemande a été couronné par le prix Goncourt en 1945. Critique cinématographique à l’hebdomadaire Arts, collaborateur de l’Express, du Nouvel Observateur et du Masque et la plume sur France Inter, il était engagé, amateur et défenseur d’une culture en dehors des sentiers battus. Il a également mené plusieurs combats, notamment anticolonialiste et tiers-mondiste, et s’est beaucoup battu pour les droits des homosexuels.

Damien Chavanat

L’année 1960 voit la naissance de Brasilia, de la bombe atomique française et de Damien Chavanat. Désormais, rien ne sera plus comme avant.
De parents et de grands-parents parisiens, Damien passe une enfance heureuse en banlieue. Son passage remarqué dans la désastreuse équipe de basket junior de l’Étoile Sportive des Cheminots de Trappes qu’il contribue à hisser à l’envieuse septième place de la poule G au championnat intercommunal des Yvelines devant la pitoyable équipe de Chatou, l’amène naturellement à marcher à côté de ses pompes. Malgré cette atypie, le bitume parisien lui colle aux semelles depuis ses 20 ans, depuis qu’il vit et travaille à Paname.
Avant tout dessinateur de presse, il collabore à de nombreux journaux dont Le Monde. Plutôt casanier, les heureux hasards de la vie et la démocratisation des transports aériens de la fin du vingtième siècle le tirent pourtant hors de ses murs. Il publie alors des petits carnets de voyage au regard décalé. Avec Elsie Herberstein et Justin Creedy-Smith il est l’un des 3 Moustiquaires, auteurs de Zanzibar et Cambodge (Le Seuil).
Malgré la perspective de baisse inexorable des énergies fossiles, Damien Chavanat s’évertue, encore aujourd’hui, à garder la bonne mine toute l’année.

À voir aussi